Cheminements

Le cueilleur d'arbres

Lorenzo, le bûcheron amoureux des arbres...

Radio Télévision Suisse

Si vous êtes à la vallée de Joux et que vous vous baladez dans la forêt du Risoud, il se pourrait bien que vous tombiez nez à nez avec un véritable troll, un personnage fantastique aux mains de géant et aux yeux d'enfant. Cet homme de 80 ans qui grimpe encore aux arbres comme un écureuil s'appelle Lorenzo Pellegrini. Bûcheron à la retraite depuis 15 ans, il continue à arpenter quotidiennement les bois pour s'occuper de ses compagnons de toujours: les arbres. Des milliers d'arbres avec lesquels il a tissé une relation si intime qu'elle semble magique... Steven Artels a rencontré le cueilleur d'arbres pour nous faire partager son univers empreint de poésie. Lorenzo Pellegrini est spécialisé dans le choix et la coupe d'arbres destinés à la lutherie. Il travaille toujours et transmet son savoir à des successeurs dont le luthier de guitares Jean-Michel Capt qui a inventé la table d'harmonie. Son invention: http://youtu.be/eF_rwi-vAjA Son site: http://jmclutherie.com/ Vous trouverez un autre film sur Lorenzo Pellegrini en italien ici: https://youtube.com/watch?v=3IX5bsA-oEg "Le cueilleur d’arbres" est un reportage diffusé dans le cadre de Passe-moi les jumelles du 23 septembre 2009, une émission de la Radio Télévision Suisse. Image: Pascal Gauss Son: Christophe Jaquier Montage: Bruno Saparelli Reportage: Steven Artels Passe-moi les jumelles: Youtube: https://youtube.com/passemoilesjumelles Site: http://rts.ch/play/tv/emission/passe-... FaceBook: https://facebook.com/passemoilesjumelles

Une journée particulière pour "La Belle Verte"

Moments magiques :
pratiques ensemble, délicieux repas, cinéma... échanges et 
amitié!

Lors de notre fête de fin d'année, nous avons pratiqué Taichi Chuan et Qi Gong,
dans la chaleur de l'été mais à l'ombre de la forêt.

Le soir, c'est un grand tilleul qui nous a accueillis pour partager le repas que toutes et tous avaient préparé.
Puis nous avons regardé ensemble le film -devenu culte- de Coline Serreau, La Belle Verte.

Tout cela était délicieux!

Dimanche dernier, la réalisatrice était interviewée sur France Inter.
L'occasion de replonger dans sa démarche. En voici la rediffusion:

https://www.franceinter.fr/emissions/une-journee-particuliere/une-journee-particuliere-01-septembre-2019

"Je ne change pas, je voyage..."

Je ne change pas je voyage

Je ne change pas, je voyage, je me visite moi-même, comme un pays perpétuellement inconnu.
___ Fernando Pessoa ____

 

Jamais perdu

 

Having no destination
I am never lost.

N'ayant aucune destination
Je ne suis jamais perdu.

(adage taoïste)

 

Never lost

Ce qui nous compose

Wave

Photo: Michael Bernhardt.
 

La pratique énergétique, comme le Qi Gong ou le Taichi Chuan, nous fait du bien dès la première séance. Pourquoi?

Lorsque nous stimulons de manière appropriée l'Energie Vitale dans notre corps, notre être tout entier en profite immédiatement, dans toutes ses composantes:

composante physique (le corps); composante mentale (l'esprit); composante émotionnelle (le coeur).

Ces 3 composantes sont intimement reliées et interdépendantes; elles s'influencent en permanence et forment un tout.
L'énergie vitale a pour caractéristique de baigner notre être dans toutes ses composantes.

Cette énergie fluctue donc en fonction de l'état de notre corps (s'il danse ou se repose, s'il digère un repas trop lourd ou lutte contre un virus, sil travaille dur, etc.), mais aussi en fonction de nos activités mentales (organiser un déménagement, assister à un superbe concert, résoudre un sudoku, admirer un paysage, méditer, faire un discours, coudre, etc.). Et puis viennent les émotions qui nous boustent, nous stressent ou nous apaisent (tout le monde a senti la colère, la peur ou le trac, la confiance, l'amour, la tendresse...).
Cette fluctuation énergétique compose nos journées et nos nuits.

En pratiquant le Qi Gong et le Taichi Chuan, nous mettons en oeuvre des postures corporelles, un style de respiration, une attitude mentale, une qualité émotionnelle apaisants et fortifiants.
Nous permettons à l'énergie qui nous habite et nous parcourt en permanence d'être  plus nourrissante et mieux gérée.
Cette énergie infuse, et se diffuse en nous comme l'onde du caillou jeté dans l'eau.
Elle devient équilibrante - voire curative - et épanouissante.

Nous la nommons Energie Vitale (Chi ou Ki, en Orient).
Lorsque notre être s'équilibre dans ses différentes composantes, il reçoit le cadeau de se sentir en lien avec la Vie elle-même.
Et la Joie, douce ou pétillante, est au rendez-vous.
C'est un événement naturel, spontané, que nous touchons quotidiennement dans notre pratique.
Alors, nous sourions en pensant: "Que c'est bon de se sentir en Vie!"

Anne Cassar

 

 

De l'importance des forêts sur notre planète

Eau propre

«Plus il y a de végétation, plus l'eau est propre.»
 

Un voyage pas comme les autres

Un voyage pas comme les autres.

 

Taichi…
 

            … ça sonne comme le nom d’une fleur
                 ça résonne comme le nom d’une île lointaine.

Mais c’est ici, chez nous, entre nous.

Entre le poids du corps sur la Terre, et la légèreté du souffle en mouvement.

Voguant sur des flots paisibles, le Chi nous invite à une joyeuse rencontre, à un temps convivial ;

Celui de l’être-soi, tout en faisant battre le cœur de l’être-ensemble.

Chacun à sa place. Chacun à son rythme, à son envie, à son ressenti. Le pas est prêt, et ça n’est jamais fini. Ca frémit, ça « frichtille », ça s’écrit à l’infini.

C’est le voyage du Chi, celui qui, sans nom, fait le tour du monde tout en restant ici.

Alors à dos de Terre, par tous les Airs, le temps se suspend et se surprend…

Et tous, seuls, nous nous retrouvons très nombreux, à battre d’un seul cœur, celui de l’écoute et de l’attention à l’autre ;

cette écoute qui nous redonne nos sens.

De là surgit un cri silencieux, celui d’être pleinement vivant.

Un cri qui résonne bien plus fort que tous les bruits de notre monde en tumulte.

Le Chi navigue, et danse, au travers d’un chant qui nous accorde. En silence, mais à tue-tête.

Et là, au creux de soi, un combat doux et puissant s’anime.

Un combat baigné d’Océan pacifique.

Un combat mené depuis la Nuit des Temps, qui s’avère être une si belle rencontre, de cœur à cœur, de corps à corps.

Un combat pour l’être soi, tous ensemble.


Johanna GALLARD
   ( présidente de l’Association Art du Vivant)
Février 2019

Colibris