conte

Contes à grignoter

 

Eric Leurent, passeur d'histoires

Dire "Il était une fois", c'est comme un lever de rideau au théâtre. On invite ceux qui vous écoutent à entrer dans un univers où se côtoient le merveilleux, le facétieux, le fantastique...

"Contes à grignoter" à la P'tite salle de Carves ( 24 ) Vendredi 18 janvier

14 Janvier 2019, 10:27am

 | 

Publié par Eric Leurent

La P’tite salle, c’est un lieu d’art et de spectacle vivant dans la campagne périgourdine, un de ces endroits magiques et conviviaux comme on les apprécie. A l'origine de la P’tite salle, c’est  l’extraordinaire aventure des gamins de l’école du village qui s’amusant au fil des années à monter des spectacles de Noël ont fini par créer sur place leur Cie de théâtre professionnel Les Zigolos. Animés par les comédiens professionnels Martin Bortolin et Marine Pucheu, des ateliers d’art dramatique à destination des jeunes et des adultes y sont proposés tout au long de l’année ainsi qu’une saison  culturelle à la programmation éclectique.

C’est dans le cadre de cette programmation qu’à l’occasion de la soirée cabaret de début d’année, je proposerai  le vendredi 18 janvier des Contes à grignoter. Ajouter au plaisir de se retrouver attablés entre amis celui de grignoter des oreilles quelques contes entre les plats, s’enivrer plus que ne le permettent les bouteilles d’histoires facétieuses  ou fantastiques …Vous l’aurez deviné, c’est à une soirée épicée à laquelle vous convie l’équipe de la P’tite salle.

Pratique : « La P’tite salle » dans le village de Carves près de Belvès. Début de la soirée à 20h0 , réservations au 06 88 83 28 75. Programmation complète de la P’tite salle sur www.leszigolos.fr

 

Taichi…
 

            … ça sonne comme le nom d’une fleur
                 ça résonne comme le nom d’une île lointaine.

Mais c’est ici, chez nous, entre nous.

Entre le poids du corps sur la Terre, et la légèreté du souffle en mouvement.

Voguant sur des flots paisibles, le Chi nous invite à une joyeuse rencontre, à un temps convivial ;

Celui de l’être-soi, tout en faisant battre le cœur de l’être-ensemble.

Chacun à sa place. Chacun à son rythme, à son envie, à son ressenti. Le pas est prêt, et ça n’est jamais fini. Ca frémit, ça « frichtille », ça s’écrit à l’infini.

C’est le voyage du Chi, celui qui, sans nom, fait le tour du monde tout en restant ici.

Alors à dos de Terre, par tous les Airs, le temps se suspend et se surprend…

Et tous, seuls, nous nous retrouvons très nombreux, à battre d’un seul cœur, celui de l’écoute et de l’attention à l’autre ;

cette écoute qui nous redonne nos sens.

De là surgit un cri silencieux, celui d’être pleinement vivant.

Un cri qui résonne bien plus fort que tous les bruits de notre monde en tumulte.

Le Chi navigue, et danse, au travers d’un chant qui nous accorde. En silence, mais à tue-tête.

Et là, au creux de soi, un combat doux et puissant s’anime.

Un combat baigné d’Océan pacifique.

Un combat mené depuis la Nuit des Temps, qui s’avère être une si belle rencontre, de cœur à cœur, de corps à corps.

Un combat pour l’être soi, tous ensemble.


Johanna GALLARD
   ( présidente de l’Association Art du Vivant)
Février 2019

Colibris