recette vegan

monter en neige le jus de pois chiche

Jusmousse 850x478

Pour remplacer les blancs d'oeufs battus en neige.

Une solution qui marche très bien pour les personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas manger d'oeufs: le jus de pois chiches.

Vous souhaitez monter en neige du jus de pois chiches afin de l’utiliser dans différentes recettes en remplacement des blancs d’œufs. Suivez ces quelques conseils pour éviter les embûches :

. Si vous utilisez des pois chiches en conserve, recueillez le jus dans lequel ils ont baigné et fouettez-le au fouet électrique ou au robot pour une meilleure efficacité.

. N’hésitez pas à battre longtemps, le jus va d’abord devenir légèrement mousseux puis se transformer en une mousse blanche bien compacte. Il ne doit rester aucun liquide dans le fond du bol. C’est à ce moment-là que le jus monté est prêt.

. Selon votre recette, vous pouvez rajouter du sucre en poudre ou du sucre glace.

. Plus vous mettrez de sucre, plus la mousse sera dense et aura une meilleure tenue.

. Si vous utilisez le jus de pois chiches que vous cuisez vous-même, le liquide à conserver est bien l’eau de cuisson des pois chiches (et non l’eau de trempage). Dans ce cas, une fois les pois cuits, il est conseillé de faire réduire encore l’eau de cuisson afin d’obtenir un liquide assez épais et visqueux. Laissez-le ensuite refroidir avant de le monter.

. Dans tous les cas, le jus de pois chiches non monté se conserve 4 jours au réfrigérateur dans une boite fermée. Une fois monté, il est conseillé de l’utiliser le plus rapidement possible pour éviter qu’il ne retombe.

. Dernière petite astuce : vous pouvez faire de même avec le jus des haricots rouges, lentilles, et autres légumineuses !

Source: Association végétarienne de France

 

Taichi…
 

            … ça sonne comme le nom d’une fleur
                 ça résonne comme le nom d’une île lointaine.

Mais c’est ici, chez nous, entre nous.

Entre le poids du corps sur la Terre, et la légèreté du souffle en mouvement.

Voguant sur des flots paisibles, le Chi nous invite à une joyeuse rencontre, à un temps convivial ;

Celui de l’être-soi, tout en faisant battre le cœur de l’être-ensemble.

Chacun à sa place. Chacun à son rythme, à son envie, à son ressenti. Le pas est prêt, et ça n’est jamais fini. Ca frémit, ça « frichtille », ça s’écrit à l’infini.

C’est le voyage du Chi, celui qui, sans nom, fait le tour du monde tout en restant ici.

Alors à dos de Terre, par tous les Airs, le temps se suspend et se surprend…

Et tous, seuls, nous nous retrouvons très nombreux, à battre d’un seul cœur, celui de l’écoute et de l’attention à l’autre ;

cette écoute qui nous redonne nos sens.

De là surgit un cri silencieux, celui d’être pleinement vivant.

Un cri qui résonne bien plus fort que tous les bruits de notre monde en tumulte.

Le Chi navigue, et danse, au travers d’un chant qui nous accorde. En silence, mais à tue-tête.

Et là, au creux de soi, un combat doux et puissant s’anime.

Un combat baigné d’Océan pacifique.

Un combat mené depuis la Nuit des Temps, qui s’avère être une si belle rencontre, de cœur à cœur, de corps à corps.

Un combat pour l’être soi, tous ensemble.


Johanna GALLARD
   ( présidente de l’Association Art du Vivant)
Février 2019

Colibris