APPRENDRE DE SON CORPS, avec Carole Martin

Carole Martin Après une passion pour la danse , qu'elle vit « en amateur », elle commence à se pencher sur la conscience dans le corps avec de longues études en Sophrologie Caycédienne, sociale, clinique et ludique. L'accès au corps sensible se poursuit à partir de 1993 avec la Pédagogie Perceptive® et les recherches de l'équipe de Danis Bois : pratique manuelle des fascias, mouvement sensoriel et lecture du mouvement, puis D.U. de somato-psychopédagogie. Elle anime des ateliers collectifs depuis 1999 et accompagne en individuel, toujours en médiation corporelle, la personne en difficulté ou en changement dans sa vie. Les mémoires du corps dansant se joignent au potentiel expressif des pratiques du Sensible et elle se spécialise en Pédagogie de l'Expressivité, mettant ainsi en dynamique un projet humain au carrefour des intelligences : prendre soin de soi, s'appuyer sur son corps, pour sa vie et pour son art, et exprimer son authenticité. L'expérience d'un tout autre contexte de la relation au mouvement avec la pratique personnelle du Tai chi chuan depuis 1999, et la formation à l'animation en arts martiaux internes l'ont amenée à en animer des cours depuis 2004.

On peut s'inscrire à 1, 2, ou 3 stages Tarifs, pour un stage : 130 euros plein tarif (possibilité d'étalement) 100 euros tarif réduit Horaires : samedi : 10h 12h30 / 14h 18h dimanche : 9h30 12h30 / 14h 17h30 Lieu : Centre culturel agora boulazac 05 53 35 59 65 Salle des associations
PÉDAGOGIE PERCEPTIVE « APPRENDRE DE SON CORPS » 5-6 décembre / 6-7 février / 9-10 avril

De quoi s'agit-il ? Il s'agit ici d'un retournement : comment diriger le « zoom » vers le corps, vivant, doué de sensibilité et d'intelligence, accepter une relation authentique, c'est à dire un respect, une écoute, une confiance, et enrichir sa perception. Grâce à ce tissu de relation qu'est le fascia, tissu conjonctif (ou connectif), et à sa mobilisation subtile, trouver l'accès à une proximité, à une expérience de nous-même immédiate, différente, nouvelle, porteuse d'informations sensorielles, et liée à une forme d'intelligence spécifique. C'est de cette relation subtile, émouvante, que nous allons apprendre. Nourrir son art de cette source intime transforme alors l'intensité du présent et la façon dont il est reçu et partagé. Dans chacun des trois stages nous élaborerons des temps de construction et d'intégration de cette mouvance interne , puis nous mettrons à l’œuvre son déploiement en improvisations.

www.agora-boulazac.fr actionculturelle@agora-boulazac.fr Carole Martin 06 28 33 92 49
5 ET 6 DÉCEMBRE 2015 Le PRENDRE SOIN, temporalité et spatialité Deux jours pour se laisser surprendre par ce qui se propose lorsque l'on accorde à son corps le temps et l'attention, mis en mouvement.
6 ET 7 FÉVRIER 2016 POSTURES, MOUVEMENT ET ADAPTABILITÉ Une exploration de ce que nous suggèrent nos postures corporelles, et comment s'appuyer sur le mouvement et sa résonance pour trouver une adaptabilité en temps réel.
 ET 10 AVRIL 2016 ALTÉRITÉ ET RÉCIPROCITÉ « Il faut donc que l'homme déploie envers lui-même un geste d'altérité … Il y a une volonté de retrouver une qualité de présence à sa propre vie comme support de présence à autrui » (D. BOIS) Un éclairage sur cette expérience particulière liée au mouvement sensoriel, empathie sans prédominance, qui actualise et renouvelle le potentiel de la relation, et se donne dans une immédiateté créative.

Stage apprendre de son corpsstage-apprendre-de-son-corps.pdf (1.36 Mo)

 
Ajouter un commentaire

 

Taichi…
 

            … ça sonne comme le nom d’une fleur
                 ça résonne comme le nom d’une île lointaine.

Mais c’est ici, chez nous, entre nous.

Entre le poids du corps sur la Terre, et la légèreté du souffle en mouvement.

Voguant sur des flots paisibles, le Chi nous invite à une joyeuse rencontre, à un temps convivial ;

Celui de l’être-soi, tout en faisant battre le cœur de l’être-ensemble.

Chacun à sa place. Chacun à son rythme, à son envie, à son ressenti. Le pas est prêt, et ça n’est jamais fini. Ca frémit, ça « frichtille », ça s’écrit à l’infini.

C’est le voyage du Chi, celui qui, sans nom, fait le tour du monde tout en restant ici.

Alors à dos de Terre, par tous les Airs, le temps se suspend et se surprend…

Et tous, seuls, nous nous retrouvons très nombreux, à battre d’un seul cœur, celui de l’écoute et de l’attention à l’autre ;

cette écoute qui nous redonne nos sens.

De là surgit un cri silencieux, celui d’être pleinement vivant.

Un cri qui résonne bien plus fort que tous les bruits de notre monde en tumulte.

Le Chi navigue, et danse, au travers d’un chant qui nous accorde. En silence, mais à tue-tête.

Et là, au creux de soi, un combat doux et puissant s’anime.

Un combat baigné d’Océan pacifique.

Un combat mené depuis la Nuit des Temps, qui s’avère être une si belle rencontre, de cœur à cœur, de corps à corps.

Un combat pour l’être soi, tous ensemble.


Johanna GALLARD
   ( présidente de l’Association Art du Vivant)
Février 2019

Colibris