Les incroyables comestibles

 
La méthode simple en 5 étapes des incroyables comestibles est en ligne ici :
http://www.incredible-edible.info/?p=2051Afficher la suite
 
Cette action, de plus en plus répandue dans le monde, est également soutenue par Pierre RABHI.
Si vous ne connaissez pas encore les incroyables comestibles, le printemps est un excellent moment pour faire leur connaissance!
PIERRE RABHI !

"Nourriture à partager" avec les Incroyables Comestibles, le fondateur du Mouvement des Colibris, Pierre Rabhi, invite chacun à faire sa part...

"Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l'huma...nité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s'adonner à n'importe quelle activité créatrice d'autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l'asservissement de la personne humaine" témoigne Pierre Rabhi.

- Reportage exclusif dans L'Express, le 30 mars 2013 -

"Pierre Rabhi, le semeur d'idées"

En France comme à l'étranger, cet écrivain et pionnier de l'agroécologie fédère, à l'image de Stéphane Hessel, de plus en plus d'indignés, en rébellion contre la surconsommation, les ravages infligés à la planète... Rencontre en Ardèche avec un paysan philosophe à l'incroyable parcours.

Dans le potager de sa ferme ardéchoise, située au sommet d'une colline dominant les 17 clochers des villages alentour, il se baisse, ramasse une poignée de terre, la scrute, la tourne, la retourne, l'égrène, la hume, puis vous la tend et dit: "Regardez-moi ça, sentez! Avec cette puissance de la vie, il suffirait d'une graine, d'une seule graine, pour nourrir l'humanité. La faim dans le monde est un scandale." 

Pieds nus dans ses sandales au beau milieu de ce coin perdu de France, ce petit bonhomme de 74 ans à la voix douce et à la volonté de fer serait-il l'un de ces aimables rêveurs qui comptent rassasier la planète de leurs incantations? Pas vraiment. Comme Stéphane Hessel apprit à Auschwitz ce que résister veut dire, comme l'abbé Pierre montra ce que le mot agir signifie, Pierre Rabhi est de ces rares personnages qui, à l'instar d'un Théodore Monod, ont passé leur vie à mettre en pratique les principes qu'ils édictent.

- Sortir de "l'indignité d'un système à bout de souffle" -

Né musulman dans un village du Sahel algérien; débarqué catholique en France vingt ans plus tard afin d'y gagner sa vie comme OS, cet autodidacte nourri à la source des grands philosophes a vite choisi sa voie. Plutôt que de se demander, comme beaucoup, s'il y a une vie après la mort, lui est allé voir du côté de l'Ardèche s'il n'existerait pas une vie avant la mort, alliant liberté, équité, travail, nature et exigence. C'est ainsi que Pierre Rabhi est parti avec sa femme, Michèle, s'installer dans ce paradis caillouteux sans réaliser qu'il allait bientôt devenir l'un des pionniers de l'agroécologie.

Et de cette "sobriété heureuse" qu'il vit et prône depuis un demi-siècle. 

Lire la suite en libre consultation sur lexpress.fr :
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/pierre-rabhi-le-semeur-d-idees_1235631.html

En transformant l'espace public en jardin potager GÉANT et gratuit, la nourriture à partager devient une ressource ABONDANTE alimentée par TOUS et accessible à CHACUN.

Avec les INCROYABLES comestibles, si chacun fait un geste, on change la VILLE. Et si on s'y met TOUS, on change le MONDE !

Participation, la méthode simple en 5 étapes en ligne ici :
http://www.incredible-edible.info/?p=2051
Afficher la suite
Photo : PIERRE RABHI !

"Nourriture à partager" avec les Incroyables Comestibles, le fondateur du Mouvement des Colibris, Pierre Rabhi, invite chacun à faire sa part...

"Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l'humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s'adonner à n'importe quelle activité créatrice d'autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l'asservissement de la personne humaine" témoigne Pierre Rabhi.

- Reportage exclusif dans L'Express, le 30 mars 2013 -

"Pierre Rabhi, le semeur d'idées"

En France comme à l'étranger, cet écrivain et pionnier de l'agroécologie fédère, à l'image de Stéphane Hessel, de plus en plus d'indignés, en rébellion contre la surconsommation, les ravages infligés à la planète... Rencontre en Ardèche avec un paysan philosophe à l'incroyable parcours. 

Dans le potager de sa ferme ardéchoise, située au sommet d'une colline dominant les 17 clochers des villages alentour, il se baisse, ramasse une poignée de terre, la scrute, la tourne, la retourne, l'égrène, la hume, puis vous la tend et dit: "Regardez-moi ça, sentez! Avec cette puissance de la vie, il suffirait d'une graine, d'une seule graine, pour nourrir l'humanité. La faim dans le monde est un scandale."  

Pieds nus dans ses sandales au beau milieu de ce coin perdu de France, ce petit bonhomme de 74 ans à la voix douce et à la volonté de fer serait-il l'un de ces aimables rêveurs qui comptent rassasier la planète de leurs incantations? Pas vraiment. Comme Stéphane Hessel apprit à Auschwitz ce que résister veut dire, comme l'abbé Pierre montra ce que le mot agir signifie, Pierre Rabhi est de ces rares personnages qui, à l'instar d'un Théodore Monod, ont passé leur vie à mettre en pratique les principes qu'ils édictent. 

- Sortir de "l'indignité d'un système à bout de souffle" -

Né musulman dans un village du Sahel algérien; débarqué catholique en France vingt ans plus tard afin d'y gagner sa vie comme OS, cet autodidacte nourri à la source des grands philosophes a vite choisi sa voie. Plutôt que de se demander, comme beaucoup, s'il y a une vie après la mort, lui est allé voir du côté de l'Ardèche s'il n'existerait pas une vie avant la mort, alliant liberté, équité, travail, nature et exigence. C'est ainsi que Pierre Rabhi est parti avec sa femme, Michèle, s'installer dans ce paradis caillouteux sans réaliser qu'il allait bientôt devenir l'un des pionniers de l'agroécologie. 

Et de cette "sobriété heureuse" qu'il vit et prône depuis un demi-siècle.  

Lire la suite en libre consultation sur lexpress.fr : 
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/pierre-rabhi-le-semeur-d-idees_1235631.html

En transformant l'espace public en jardin potager GÉANT et gratuit, la nourriture à partager devient une ressource ABONDANTE alimentée par TOUS et accessible à CHACUN.

Avec les INCROYABLES comestibles, si chacun fait un geste, on change la VILLE. Et si on s'y met TOUS, on change le MONDE !

Participation, la méthode simple en 5 étapes en ligne ici :
http://www.incredible-edible.info/?p=2051
I
Ajouter un commentaire

 

Taichi…
 

            … ça sonne comme le nom d’une fleur
                 ça résonne comme le nom d’une île lointaine.

Mais c’est ici, chez nous, entre nous.

Entre le poids du corps sur la Terre, et la légèreté du souffle en mouvement.

Voguant sur des flots paisibles, le Chi nous invite à une joyeuse rencontre, à un temps convivial ;

Celui de l’être-soi, tout en faisant battre le cœur de l’être-ensemble.

Chacun à sa place. Chacun à son rythme, à son envie, à son ressenti. Le pas est prêt, et ça n’est jamais fini. Ca frémit, ça « frichtille », ça s’écrit à l’infini.

C’est le voyage du Chi, celui qui, sans nom, fait le tour du monde tout en restant ici.

Alors à dos de Terre, par tous les Airs, le temps se suspend et se surprend…

Et tous, seuls, nous nous retrouvons très nombreux, à battre d’un seul cœur, celui de l’écoute et de l’attention à l’autre ;

cette écoute qui nous redonne nos sens.

De là surgit un cri silencieux, celui d’être pleinement vivant.

Un cri qui résonne bien plus fort que tous les bruits de notre monde en tumulte.

Le Chi navigue, et danse, au travers d’un chant qui nous accorde. En silence, mais à tue-tête.

Et là, au creux de soi, un combat doux et puissant s’anime.

Un combat baigné d’Océan pacifique.

Un combat mené depuis la Nuit des Temps, qui s’avère être une si belle rencontre, de cœur à cœur, de corps à corps.

Un combat pour l’être soi, tous ensemble.


Johanna GALLARD
   ( présidente de l’Association Art du Vivant)
Février 2019

Colibris