Les rendez-vous de l'Ecriturien

               Bonjour,

Je me permets de venir vers vous aujourd'hui pour vous informer de mes prochains spectacles...

Je serai dimanche 24 mars à 16h à la salle des fêtes de Pressignac-Vicq, dans le cadre du Printemps des Poètes,  pour présenter mon spectacle à cappella "Paroles de Plume" qui s'enrichit sans cesse de nouveaux textes.

Toujours pour Le Printemps des Poètes, je serai également présent à la bibliothèque de Belvès en compagnie d'autres artistes, 

vendredi 29 mars à 19h. Je proposerai au public, dans une forme courte, un conte/slam illustré en temps réel par Fabrice Bonmartin. 

"Quand un personnage fantastique à la recherche de son nom prend naissance sous nos yeux..."

Et pour conclure, je suis ravi aussi de vous faire part de la soirée "Scène ouverte" organisée par l'association E.A.C. samedi 30 mars au foyer rural de Cadouin à partir de 19h. J'y participerai avec une nouvelle formation "Symbiose"pour présenter quelques morceaux avec Jean Roger Labranche aux percussions et Alain Bruneau à la guitare.

http://lecriturien.canalblog.com/

 

slam

Ajouter un commentaire

 

Taichi…
 

            … ça sonne comme le nom d’une fleur
                 ça résonne comme le nom d’une île lointaine.

Mais c’est ici, chez nous, entre nous.

Entre le poids du corps sur la Terre, et la légèreté du souffle en mouvement.

Voguant sur des flots paisibles, le Chi nous invite à une joyeuse rencontre, à un temps convivial ;

Celui de l’être-soi, tout en faisant battre le cœur de l’être-ensemble.

Chacun à sa place. Chacun à son rythme, à son envie, à son ressenti. Le pas est prêt, et ça n’est jamais fini. Ca frémit, ça « frichtille », ça s’écrit à l’infini.

C’est le voyage du Chi, celui qui, sans nom, fait le tour du monde tout en restant ici.

Alors à dos de Terre, par tous les Airs, le temps se suspend et se surprend…

Et tous, seuls, nous nous retrouvons très nombreux, à battre d’un seul cœur, celui de l’écoute et de l’attention à l’autre ;

cette écoute qui nous redonne nos sens.

De là surgit un cri silencieux, celui d’être pleinement vivant.

Un cri qui résonne bien plus fort que tous les bruits de notre monde en tumulte.

Le Chi navigue, et danse, au travers d’un chant qui nous accorde. En silence, mais à tue-tête.

Et là, au creux de soi, un combat doux et puissant s’anime.

Un combat baigné d’Océan pacifique.

Un combat mené depuis la Nuit des Temps, qui s’avère être une si belle rencontre, de cœur à cœur, de corps à corps.

Un combat pour l’être soi, tous ensemble.


Johanna GALLARD
   ( présidente de l’Association Art du Vivant)
Février 2019

Colibris