Récup'acteurs à Sarlat.

jeudi 12 mars 2015

L’association née il y a six ans et qui tient boutique dans la zone de Vialard poursuit sa route avec une nouvelle équipe

Sarlat (24) : les Récup’acteurs tracent leurs sillons pour recycler les objets et créer des emplois
Les deux nouveaux salariés : la directrice Kate Caine et Matthieu Ciebel.© 
FRANCK DELAGE
L'aventure des Récup'acteurs est née voilà six ans au sein d'un groupe. Le principe est simple. L'association récupère des meubles, bibelots, linges, etc., les trie, les répare s'il y a lieu, puis les vend dans son vaste hangar, situé dans la zone d'activités économiques (ZAE) de Vialard, à Sarlat. En offrant une seconde vie à ces objets, elle permet ainsi à chacun de s'équiper à moindre coût. Mais au-delà de cela, les revenus de ces ventes permettent de créer des emplois durables.

300 tonnes en cinq ans

En cinq ans, 300 tonnes de marchandises ont été traitées. Cela a généré25.000 heures de travail pour les salariés et bénévoles, qui gravitent plus ou moins occasionnellement autour de cette activité à but social. Ce concept avait été lancé par le président Max Durand et les deux salariés, Bertrand Gazel et Caroline Lamotte. Ce trio précurseur est parti vers de nouvelles aventures et a passé le relais au nouveau président Frédéric Feuillais, qui a été acteur du réseau Envie (1) et deux salariés, Kate Caine à la direction et Matthieu Ciebel.

« Un challenge ! »

"J'ai toujours trouvé ici des choses intéressantes", témoigne Kate Caine, qui connaît la structure depuis longtemps pour avoir été cliente puis bénévole pendant une période de sept mois. Quand on lui a proposé de prendre en gestion la structure, elle a réfléchi un peu, puis a posé sa candidature pour poursuivre l'aventure car elle est sensibilisée à la démarche. "C'est un challenge!" Elle tenait auparavant une boutique d'objets détournés à Daglan ."Il faut penser autrement et donner une seconde vie aux objets", estime-t-elle.

Avec son collègue Matthieu Ciebel, qui a travaillé pendant huit ans dans un établissement de troc à Périgueux, elle ne souhaite pas révolutionner la structure et "garder le même esprit". L'équipe veut poursuivre l'activité en apportant si possible quelques petits changements, petit à petit.

« De belles choses »

Pour commencer, puisque c'est un des buts de l'association, l'objectif est de pouvoir faire monter l'équipe à trois salariés. La visée sociale du lieu pourrait aussi être renforcée en aménageant un petit coin pour se rencontrer autour d'un café. L'idée est également de le rendre plus confortable avec notamment une bonne isolation. Des ateliers de relookage de meubles et de coutures pourraient aussi être relancés.

Le hangar de 400 m², situé sur la ZAE de Vialard, est ouvert le vendredi et le samedi, de 10 à 19 heures non-stop. Le reste du temps, l'équipe ne chôme pas. Elle galope dans un rayon de 15 à 20 km afin de récupérer des objets chez les particuliers. Il faut ensuite les trier et les ranger. "Nous avons de tout, mais aussi de belles choses, dans les meubles, les bijoux, les bibelots, du neuf, de l'ancien." Le marchandage n'a pas sa place dans l'établissement. Les prix sont fixes, mais d'emblée très bas pour être accessibles à tout le monde.

Contact : 05 53 28 92 71, site Internet www.recupacteurs.org.

(1) Ce réseau de réinsertion permet de réemployer des équipements électriques et électroniques.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau