Les lunes rouges libérées

Femme au lotus

   Les lunes, les lunes rouges, les règles, les menstruations...

... sujet encore trop souvent tabou, et en tout cas très peu abordé,
sauf par la publicité qui nous vend ses produits de protection,
généralement très polluants et pas très bons pour la santé.

Du (re)nouveau sur la comète:
nous pouvons les contrôler, nos lunes rouges,
et les intégrer paisiblement à notre vie quotidienne.


Je me suis toujours demandée comment les femmes se débrouillaient pour gérer leurs menstruations,
aux époques reculées où les protections hygiéniques n'existaient pas.

Puis, au fil des ans, la pratique régulière et continue du Taichi Chuan et du Qi Gong ont eu pour conséquence
que je n'ai plus eu besoin d'aucune protection pendant les règles,
car le flux se libérait très naturellement, de la même manière exactement que les autres besoins naturels:
corps au repos et en attente durant le sommeil; à la demande pendant la journée.

Voici donc une vidéo (ci-dessus)et un article (ci-dessous) très sympas
qui abordent cette question avec beaucoup de clarté et de simplicité.

Je pense qu'ils peuvent être utiles à de nombreuses femmes.

Femmes libres et sans couchesfemmes-libres-et-sans-couches.pdf (3.98 Mo)

Finalement, il s'agit tout simplement de retrouver le contrôle de notre corps,
et cela procure beaucoup de joie et de satisfaction.

Bonne découverte et bonne expérience!

Anne

Ajouter un commentaire

 

Taichi…
 

            … ça sonne comme le nom d’une fleur
                 ça résonne comme le nom d’une île lointaine.

Mais c’est ici, chez nous, entre nous.

Entre le poids du corps sur la Terre, et la légèreté du souffle en mouvement.

Voguant sur des flots paisibles, le Chi nous invite à une joyeuse rencontre, à un temps convivial ;

Celui de l’être-soi, tout en faisant battre le cœur de l’être-ensemble.

Chacun à sa place. Chacun à son rythme, à son envie, à son ressenti. Le pas est prêt, et ça n’est jamais fini. Ca frémit, ça « frichtille », ça s’écrit à l’infini.

C’est le voyage du Chi, celui qui, sans nom, fait le tour du monde tout en restant ici.

Alors à dos de Terre, par tous les Airs, le temps se suspend et se surprend…

Et tous, seuls, nous nous retrouvons très nombreux, à battre d’un seul cœur, celui de l’écoute et de l’attention à l’autre ;

cette écoute qui nous redonne nos sens.

De là surgit un cri silencieux, celui d’être pleinement vivant.

Un cri qui résonne bien plus fort que tous les bruits de notre monde en tumulte.

Le Chi navigue, et danse, au travers d’un chant qui nous accorde. En silence, mais à tue-tête.

Et là, au creux de soi, un combat doux et puissant s’anime.

Un combat baigné d’Océan pacifique.

Un combat mené depuis la Nuit des Temps, qui s’avère être une si belle rencontre, de cœur à cœur, de corps à corps.

Un combat pour l’être soi, tous ensemble.


Johanna GALLARD
   ( présidente de l’Association Art du Vivant)
Février 2019

Colibris